Louer ou acheter un bien immobilier ? Comment choisir ?

Le Belge a une brique dans le ventre. L’adage est tenace, mais il semblerait que les habitudes changent. Et qu’il y aurait même plusieurs raisons qui poussent à louer plutôt qu’acheter son bien immobilier.

Acheter une maison ou un appartement a longtemps été le rêve de nombreux Belges. Un rêve qui perd manifestement de l’intérêt puisque posséder sa maison ne serait plus
aujourd’hui une priorité absolue pour nombre d’entre nous. Mais alors, qu’est-ce qui pousse nos compatriotes à davantage opter pour la location plutôt que l’acquisition ? Quatre raisons sont de plus en plus évoquées.

1. Je n’ai pas les moyens d’acheter

Acheter une maison a, aujourd’hui encore, un impact majeur sur le budget des ménages. D’autant que les banques se montrent de plus en plus frileuses pour prêter de l’argent et qu’elles exigent de plus en plus de garanties. Dans de nombreux cas, la part des revenus consacrée au logement pour les personnes qui ont décidé d’acheter leur bien immobilier dépasse largement les 33 % (un pourcentage considéré comme acceptable). La première raison de préférer la location est donc pragmatique : pas besoin de crédit hypothécaire et la possibilité de vivre dans un bien que l’on n’aurait jamais pu s’offrir.

2. Je ne pense pas pouvoir faire une plus-value

L’immobilier est, dans l’esprit commun, une valeur sûre en termes d’investissement. Bref, acheter son bien, c’est l’assurance de pouvoir le revendre, plus tard, avec une plus-value qui couvrira largement l’inflation. Sauf que cette équation, aujourd’hui, ne tient plus la route.
Certes, il est toujours possible de gagner de l’argent sur la revente d’une maison achetée il y a 20 ans. Mais sera-ce toujours le cas, dans 20 ans pour un bien acquis aujourd’hui ? Personne n’en est sûr et beaucoup estiment que la bulle immobilière pourrait exploser d’ici quelques années. En d’autres termes, l’investisseur préférera d’autres voies de placement que l’immobilier pour faire fructifier son patrimoine.

3. Je ne veux pas m’engager à long terme

Une chose est certaine : acheter un bien immobilier, c’est s’engager à long terme (du moins lorsqu’on souscrit un crédit hypothécaire). Qui, aujourd’hui, osera encore dire que sa belle histoire d’amour durera toute la vie ? Certains experts affirment d’ailleurs que la durée moyenne d’un crédit hypothécaire est actuellement de 7 ans… à cause des divorces ! Conséquence : plutôt que s’engager à long terme, nous sommes de plus en plus nombreux à adopter le style de vie locatif. En cas de séparation, pas besoin de comptes d’apothicaire pour « partager » le nid commun.

4. Je ne veux pas me lancer dans de coûteux travaux

Acheter une maison engendre souvent des travaux de rénovation. Qui peuvent parfois coûter cher. Notamment pour que le bien réponde aux nouvelles normes énergétiques, pour ne citer que cet exemple. En louant, c’est le propriétaire qui sera tenu, un jour ou l’autre, d’effectuer ces travaux qui, en plus, auront le bon goût d’améliorer le confort de vie… du locataire !